Ministère de la Santé publique et de la Population

Sceau de Republique Gabonaise

JOURNEE MONDIALE DU DIABETE


ALLOCUTION DU MINISTRE DE LA SANTE

La communauté internationale célèbre le 14 Novembre de chaque année, la Journée mondiale du Diabète. Cette initiative fut lancée en 1991 par la Fédération Internationale du Diabète et l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) devant l'inquiétude suscitée par l'augmentation croissante du Diabète dans le monde.

Le Gabon va se joindre au Monde entier pour marquer sa détermination à mieux sensibiliser les populations à risque, à améliorer la prise en charge des diabétiques, à leur offrir des soins de qualité et un remboursement optimum des médicaments.

Ce vaste programme sera possible avec le concours de tous particulièrement des associations, des campagnes d'assurance, des médias, de l'éducation nationale par l'insertion de l'hygiène alimentaire dans ses programmes, des communes qui offriront plus de terrains de jeux.

Il s'agit, comme vous le constater, d'un problème majeur de santé publique.

Chers compatriotes,

Les chiffres actuels sont alarmants et les prévisions ne guères rassurantes.

En effet, le Gabon est un des pays africains les plus touchés par le Diabète avec 5% de la population et des estimations de l'ordre de 10% dans 25 ans si nous n'agissons pas sur nos habitudes.

Le Diabète est une maladie qui peut être grave à cause de ses complications, mais c'est aussi une maladie avec laquelle on peut vivre normalement et une bonne espérance de vie si nous observons les conseils du Médecin.

En somme, une qualité de vie saine, rigoureuse, disciplinée, constitue la première arme pour combattre le diabète.

Aussi, je vous invite ardemment à modifier votre mode de vie en réduisant la consommation de sucre, de graisse et d'alcool tout en augmentant significativement la pratique de l'activité physique et sportive.

En effet, l'explosion du diabète chez nous est liée à une vie sédentaire et à une alimentation trop riche.

Il s'agit là d'une maladie qui expose à la genèse d'autres pathologies extrêmement graves ayant non seulement une répercussion socioprofessionnelle, mais aussi économique très importante.

Par la prévention du diabète, nous pouvons éviter beaucoup de maladies non transmissibles, dont les maladies du coeur et des vaisseaux, l'hypertension     artérielle, les maladies du rein et du cerveau.

Ainsi particulièrement cette année, l'OMS nous invite à mettre un  accent sur notre futur que nous devons protéger, à savoir informer et éduquer nos enfant sur les dangers potentiels de nos comportements sur la santé.

Chers compatriotes

Voici là une maladie qui nous commande une réelle prise de conscience pour laquelle nous vous sensibilisons sur les risques auxquels nous nous exposons et que nous faisons courir à nos enfants.

Je vous remercie.

Publié le : 27 / 11 / 2012


En Haut